Quel statut juridique choisir pour mon projet d'hébergement insolite ?

Lorsque l’exploitation d’un hébergement insolite est une activité touristique occasionnelle, aucune immatriculation au registre du commerce (RCS) n’est requise. Cette activité doit représenter un complément d’activité professionnelle générant des recettes inférieures à 23 000 euros. Dans cette configuration, les revenus issus de la location d’un hébergement insolite s'inscrivent dans la déclaration de revenus. Les choses changent lorsque la location de cabanes ou de yourtes est une activité à plein-temps et engendre des revenus supérieurs à 23 000 euros. Créer une entreprise et choisir un statut juridique . . .

Vous devez être connecté pour accéder à ce contenu !

E-mail *
Mot de passe *

Lea B.

A propos

En binôme au service réservation avec Cindy, je conseille et accompagne les clients pour trouver l’hébergement insolite qu’ils souhaitent et ainsi rendre leur séjour inoubliable. Je suis également en contact avec les hébergeurs afin d’assurer le suivi des réservations et le bon déroulement des séjours. Au travers de ce blog, nous souhaitons vous donner les outils nécessaires pour satisfaire, fidéliser et répondre aux mieux aux besoins de vos clients.
Découvrez nos autres catégories

Nos articles les plus consultés

Nous suivre sur les réseaux

Nos partenaires à la une

Les prochains événements

Pas d'événement actuellement programmé.
Retour haut de page