Interview Réseau Professionnel – L’Étrier des Cabanelles

0
135

L'étrier des CabanellesCe mois-ci, nous vous proposons de découvrir l’interview des propriétaires de L’Étrier des Cabanelles, dans l’Hérault. Les propriétaires vous invitent à séjourner dans un nid, ainsi que dans une cabane !

Depuis combien de temps proposez-vous de l’hébergement insolite ?
Cela fait 2 ans que l’on propose nos hébergements insolites.

Comment et pourquoi vous est venue l’idée de vous lancer dans l’hébergement insolite ?
Nous avons cheminé vers l’hébergement insolite logiquement, en continuité de notre activité de centre de vie autour du cheval. Notre centre est axé sur la connexion à l’être cheval et à la nature.
En écoutant notre clientèle, il nous est apparu évident que les hébergements insolites sont une manière de se ressourcer, de retrouver du lien aux arbres, aux plantes, à la faune sauvage. La suite nous guide naturellement vers une ouverture de nos sens : les odeurs de la garrigue, la couleur des fleurs, la brise sur notre peau, le goût sucré de l’affilante de Montpellier.
De notre réseau de connaissance a émergé un groupe autour d’un chantier participatif pour le Tiban. Nous avons réunis des acteurs locaux pour l’isolation, le bois, les leds. Puis nous avons eu la chance de croiser Philippe Vernier, créateur du Nid, charpentier compagnon de métier.
Son Nid nous a enchanté, la rondeur, l’harmonie et la douceur qu’il dégage nous ont décidé à l’implanter chez nous, en immersion au pied du Pic Saint Loup.

Avez-vous rencontré des difficultés pour réaliser votre projet ?
Nous avons rencontrer des difficultés pour respecter notre axe autour du local et naturel.
Les problématiques autour de l éclairage innovant, étanchéité, ventilation.
Également pour l’aspect règlementaire, les autorisations, les dimensions autorisées.

L'étrier de CabanellesQuel type de visiteurs accueillez-vous dans vos hébergements ?
Nous accueillons des personnes envieuses de partager, en couple ou en famille et parfois même en solitaire, un séjour au coeur de la nature, au calme, déconnectés de la vitesse folle de nos vie, déconnectés des écrans.
Se retrouver, face au spectacle simple et ressourçant de la nature, découvrir les lieux alentours, se baigner au lac de Cécélès ou aux Gorges de l’Hérault, déguster la variété et la qualité des vins du Pic Saint-Loup, rencontrer les vignerons de ce terroir.
Nous recevons aussi des personnes attirées par les chevaux, qui viennent dépasser leur crainte, le temps d’une rencontre ou d’un atelier.
Nous recevons aussi des gens de passage qui souhaitent passer une nuit originale à observer les étoiles loin des pollutions lumineuses.

Quelle est la bonne formule pour faire d’un séjour une réussite ?
Pour nous, il existe des approches et non une recette unique.
Tout dépend des envies des voyageurs, les questionner pour savoir vers quel lieu ou activités les guider.
Prendre le temps de l’accueil, communiquer sur l’histoire du lieu et des hébergements, nous parait essentiel.

Comment percevez-vous le marché de l’hébergement insolite (dans son évolution, concurrence, clients) ?
Nous sommes convaincus de la courbe ascendante de ces hébergements, non par un effet de mode, mais par une attirance, presque viscérale à la nature.
Loin de certains besoins artificiels, la demande d’hébergements insolites prend sa source au coeur de ce vide interne crée par nos vies hors sol.
Le marché des hébergements insolites a toute sa place et tout son sens dans l’évolution des modes de vie.

Avez-vous un exemple d’amélioration que vous avez apporté à votre activité/domaine et qui vous a permis d’améliorer vos retours, aussi bien en terme de réservation que d’image (offre proposée, amélioration du site web, développement de votre activité au sein du domaine, etc…) ?
Nous avons proposé à des amis de venir tester nos hébergements.
Nous avons pu améliorer l’aménagement intérieur, comme des coussins supplémentaires pour observer du lit le Pic Saint-Loup.
Nous avons le projet de le louer toute l’année. Pour cela, nous investirons dans un mode de chauffage ainsi qu’une production d’eau chaude performants et écolos.

Étrier des Cabanelles

En dehors de votre site Internet, comment faites-vous la promotion de votre établissement ?
Nous n’avons pas encore de site internet dédié à cette activité. Le bouche à oreille fonctionne aussi.

Quels conseils pourriez-vous donner aux futurs propriétaires d’hébergement atypique ?
Nous sommes encore « jeunes » dans ce métier, un point important pour nous serait de bien réfléchir à l’emplacement de l’hébergement, l’ombre, la vue, le calme…
Comme tout commerce, l’emplacement est l’élément primordial.
Ensuite, bien entendu, obtenir les autorisations nécessaires (pas facile).

 

Découvrir l’Étrier des Cabanelles !