Interview Réseau Professionnel – Au Pays des Bulles

0
246

Pierre et Anne-Valérie dans la bulleCe mois-ci, nous vous proposons de découvrir l’interview d’Anne-Valérie et Pierre, les propriétaires du domaine Au Pays des Bulles situé dans la région Poitou-Charentes et plus précisément à Montendre.

Le domaine propose à la location 3 bulles décorées avec 3 thématiques différentes.

Depuis combien de temps proposez-vous de l’hébergement insolite ?
Bonjour à tous. « Au Pays des Bulles » existe depuis cette année et nous avons reçu notre premier client le 30 avril 2016, début de notre première saison touristique. Nous avons déjà quelques réservations.

Comment et pourquoi vous est venue l’idée de vous lancer dans l’hébergement insolite ?
Nous avons eu l’idée de nous lancer dans l’hébergement insolite grâce à une simple photo aperçue sur le net. Le concept nous a tout de suite plu. Nous recherchions le moyen de compléter nos sources de revenus tout en restant ouvert au monde et en faisant partager les richesses naturelles de notre domaine. Nous avions déjà envisagé des chambres d’hôtes. Les bulles ont gonflé dans notre esprit et volent maintenant librement dans l’air de notre pays.

Avez-vous rencontré des difficultés pour réaliser votre projet ?
Jusqu’à aujourd’hui, nous n’avons Anne-Valérie et moi-même, pas eu trop de problèmes à monter ce projet. Il nous restait quelques fonds et une banque mutualiste nous a prêté le reste. Il faut dire aussi que j’ai décidé, plutôt que d’aller travailler pour mes clients habituels, de faire beaucoup par moi-même. Cela représente quand même 8 mois de salaire à financer et des centaines de petites et de grandes décisions de conception et d’organisation à prendre en solo, dans notre campagne.

Quel type de visiteurs accueillez-vous dans vos hébergements ?
Nos futurs hôtes seront des couples entre 20 et 45 ans. C’est du moins ce que les autres « collègues qui font des bulles » interrogés nous ont confié. Nous avons, avant de décider définitivement de monter Au Pays des Bulles, beaucoup pris de renseignements ici et là, sur le net mais aussi par téléphone et en visite réelle.

Nos premiers contacts et nos premières commandes nous laissent comprendre que les jeunes femmes recherchent l’insolite… et que le chéquier sort de la poche de leur conjoint. Nous verrons bien si cela reste un cliché.

Quelle est la bonne formule pour faire d’un séjour une réussite ?
En tant que débutant, nous n’avons pas encore de recette à partager mais nous allons essayer de faire au mieux en respectant nos valeurs éco-citoyennes, notre envie de partager et notre énergie.

Comment percevez-vous le marché de l’hébergement insolite (dans son évolution, concurrence, clients) ?
Ext bulle chene 4Là aussi, en tant que nouveau dans le secteur, nous n’avons pas de vision de spécialiste à apporter, néanmoins, notre analyse du secteur avant de débuter nous a amené regarder le marché et il en ressort quelques points notables :
– Le secteur parait encore en développement, même si le Sud est beaucoup plus avancé.
– La diversification des « insolites » (yourtes, cabanes, tipis, bulles…) permet une marge de progression dans toutes les régions.
– Les Box ne paraissent pas absorber tout le marché, les sites spécialisés et régionaux tenant encore leur place.
– Le principal danger est la baisse des prix (et donc des marges) entraîné par l’attrait commercial à court terme des box et la concurrence des nouveaux arrivants.
– La compréhension du commerce de l’insolite sur internet est la clef de la réussite.
– Le secteur parait arriver bientôt à maturité, le panel de client s’élargit, il va falloir tenir dignement sa place.

Avez-vous un exemple d’amélioration que vous avez apporté à votre activité/domaine et qui vous a permis d’améliorer vos retours, aussi bien en termes de réservation que d’image (offre proposée, amélioration du site web, développement de votre activité au sein du domaine, etc…) ?
Nous allons essayer, grâce à la qualité et l’originalité de nos créations d’ambiance (décor, aménagement interne et externe aux bulles, respect de la nature environnante) d’enrichir l’offre habituelle proposée par les bulles. Il faudra bien entendu s’attacher à relayer la réalité par notre image via le site web et nos partenaires.

Ext bulle chêne 9

En dehors de votre site Internet, comment faites-vous la promotion de votre établissement ?
Comme beaucoup de débutants, nous « attaquons » ttus azimut, presse locale (Haute-Saintonge, Sud-Ouest, magazines féminin…), réseaux sociaux (Facebook, Viadéo…), opportunités fournies par nos partenaires (MHI en collaboration avec NAF NAF…) et bien sûr les traditionnelles cartes de visites et flyers, une petite image à la place d’un long discours.

Quels conseils pourriez-vous donner aux futurs propriétaires d’hébergement atypique ?
Entre l’idée et l’ouverture de notre hébergement atypique, il nous a fallu 8 mois à temps plein pour une personne (très bricoleur), l’énergie, le soutien, le bon goût et le mi-temps de sa compagne, une banque qui suive, une dose de chance et d’opportunités à saisir, un peu de financement personnel et surtout l’envie de partager avec les clients une partie de son domaine, de ses idées et de sa vie. Bon Courage !!

 

Découvrir le domaine Au Pays des Bulles !